La brutalisation du corps féminin dans la médecine moderne - Docteur Marc Girard

La brutalisation du corps féminin dans la médecine moderne

Considérons cent femmes tirées au sort. Toutes auront été confrontées à une forme ou une autre d’une médicalisation spécifiquement liée à leur sexe : vaccins (rubéole…), hormones pour un oui ou un non, traitement de la ménopause, dispositifs contraceptifs, aide à la procréation, cicatrices d’épisiotomie ou de césarienne, hystérectomie, mammographie, etc.…

Vous avez dit “complot”?

Depuis plusieurs mois, des correspondants de plus en plus nombreux m’adressent des contributions sur le Covid, selon des modalités qui ne laissent pas de surprendre : cérémonieusement signées par des « collectifs » anonymes, avec des précautions d’envoi que ne renieraient pas les plus farouches complotistes : clé USB, recommandations de « protéger » mes communications…