Site Web du Dr Marc GIRARD

Site Web du Dr Marc GIRARD

Une réflexion déjà ancienne sur la médicalisation, et sur tout ce que dissimule cette aliénation : la vie, la sexualité, la mort...

Articles les plus récents


Articles les plus récents


Contribuer...

jeudi 25 juin 2015 par Marc Girard

Bien qu’écrivant assez vite et me consacrant à des sujets que je crois bien connaître, je passe généralement plusieurs dizaines d’heures sur chacun de mes articles, parfois bien davantage.

Chez un travailleur "indépendant" [2] (c’est-à-dire ne recevant aucun salaire fixe ou régulier), un tel investissement de temps et d’énergie se fait forcément au détriment de tâches plus rémunératrices.

En conséquence, les lecteurs estimant que l’existence de mon site contribue au Bien Public sont informés que je recevrai avec gratitude tout soutien financier, fût-il modeste. La chose peut se faire soit directement à mon adresse postale, soit encore plus simplement via mon compte Paypal (adresse e-mail : agosgirard@free.fr).



Scientigourdes contre pétitionnaire péteux

Vaccination des bébés contre l’hépatite B
mercredi 24 juin 2015 par Marc Girard

RÉSUMÉ – Par sa consternante indigence, la récente pétition du Professeur Joyeux a fatalement stimulé la condescendance indignée des partisans de la politique vaccinale officielle. Dans le présent article, on se consacrera principalement au site Rougeole Épidémiologie dont la « scientificité » a été célébrée avec délectation par la presse à la botte : en reprenant point par point l’un de ses articles (consacré à la vaccination des bébés contre l’hépatite B), selon la technique banale du « commentaire de texte », on va en démontrer l’abyssale nullité médicale tout autant que scientifique (pour ne point parler de la lisibilité…). Outre donner l’occasion d’un nouveau point sur l’inconcevable scandale de la vaccination des bébés contre l’hépatite B, l’intérêt d’une telle confrontation, c’est qu’elle permet de comparer les positions internes à la communauté médicale (abstraction faite des ligues ou associations anti-vaccinales) [4] et de montrer qu’elles sont aussi nulles les unes que les autres. Le présent article s’achève sur un questionnement brûlant concernant la fiabilité des professionnels (médecins, pharmaciens, infirmières, sages-femmes…) dans des problématiques de santé publique pourtant majeures (notamment en termes de coût et de santé publique).



Transparence et liens d’intérêts

Un Face à face sur Public Sénat (19/10/09) à la lumière de l’actualité (26/03/10)
jeudi 18 juin 2015 par Marc Girard

Le 19/10/09, vers 22h00, nous nous étions retrouvés sur la chaîne Public Sénat pour discuter du lancement de la campagne de vaccination antigrippale.

On y avait reparlé conflits d’intérêts - avec un bel "arrêt sur images" : cf. dans Vaccination antigrippale : les perles de la campagne..., la brève en date du 19/10/09...

L’enregistrement de l’émission est disponible sur le site de la chaîne, au lien suivant (à partir de 8’20) : http://www.publicsenat.fr/cms/video...



Médecines "douces" en service pour Big Pharma

"Alternatives" à quoi ?...
samedi 13 juin 2015 par Marc Girard

RÉSUMÉ - Les multiples casquettes du Professeur Joyeux (on appelle ça couramment : les "conflits d’intérêts"...) le conduisent à se présenter comme ardent défenseur des médecines "douces" tout en tirant sa légitimité scientifique de son activité dans l’une des spécialités les plus "dures" (je devrais dire : les plus brutales) de la médecine, la cancérologie. Quoique majeure, cette contradiction n’est pas faite pour gêner les Narcisses contemporains trop heureux d’apaiser leur hypocondrie inextinguible derrière l’illusion qu’on pourrait s’empiffrer de traitements qui ne sont pas dangereux - illusion à laquelle Joyeux contribue de toutes les forces qui lui restent entre une chimiothérapie et une mammectomie... Comme parfaitement attendu, notre diatribe contre sa pétition incongrue a donc stimulé les protestations de ceux qui, plutôt de s’interroger sur les tares de la médicalisation, préfèrent s’en remettre aux "experts" - type Joyeux - qui leur indiquent la voie pour assouvir leur soif de soins continuels sous l’assurance que ça ne leur fera pas de mal. Les lignes qui suivent visent seulement à clarifier l’idyllique tableau des médecines douces/alternatives/homéopathiques, bref toutes celles qui ne font que du bon et rien de mal [6] - à l’instar exact des médicaments allopathiques (des vaccins en particulier) tels qu’ils sont présentés par Big Pharma...



Pét…itionner plus haut que son cul

À propos d’une récente pétition sur les vaccins obligatoires
samedi 6 juin 2015 par Marc Girard

RÉSUMÉ - Diffusée à partir de la seconde partie de mai 2015, la pétition d’Henri Joyeux consacrée au vaccin DTP part d’un fait exact (l’indisponibilité des seuls vaccins obligatoires), mais elle est tellement inepte dans sa forme comme dans son contenu qu’elle réussit le tour de force de dissimuler ce scandale derrière un concert de protestations pas forcément injustifiées, incluant même celles des anti-vaccinalistes... On commence donc par analyser la préoccupante indigence (incohérences, assertions idiotes...) de cette pétition. On montre ensuite que le discours des contradicteurs "officiels" ne vaut pas mieux. On s’interroge ensuite sur les circonstances qui ont pu conduire à un tel tapage autour d’un débat opposant l’insignifiance à la médiocrité, en repérant notamment les ingrédients qui conditionnent la mobilisation des médias et du public. On conclut que, comme avec l’affaire Médiator (quoique en plus petit), cette gesticulation, loin de remettre en cause quoi que ce soit de fondamental, contribue plutôt à renforcer le système qu’elle prétend dénoncer.



Médicalisation et guerre des sexes

mercredi 27 mai 2015 par Marc Girard

Le 21/05/2015, le groupe de femmes Les Antigones m’avait invité pour une conférence privée, sur un thème que nous avions fixé ensemble : "Médicalisation et guerre des sexes".

On trouvera juste ci-après le résumé de cette conférence, dont le texte intégral est ensuite donné en PJ, au format PDF.



Prochaines interventions publiques

mardi 31 mars 2015 par Marc Girard

Diverses interventions publiques sont actuellement programmées dans les semaines et les mois qui suivent.

  • Le mercredi 1er avril 2015, en compagnie de Madame le Bâtonnier Gisèle Mor, j’animerai à la Haute École des Avocats Conseils de la Cour d’Appel de Versailles (HEDAC) une formation intitulée Tout ce que les experts n’ont jamais voulu savoir sur le préjudice sexuel. La séance se tiendra de 9h30 à 12h30 et elle est ouverte aux avocats de tous les barreaux.

Les détails pratiques de mes autres interventions seront donnés au fur et à mesure.



QPC : questions pour un couillon

samedi 21 mars 2015 par Marc Girard

Interrogé quant au caractère constitutionnel des vaccinations obligatoires, le Conseil Constitutionnel vient de rendre sa réponse (20/03/15) : elle était parfaitement prévisible...



Le site et sa raison d’être

dimanche 15 mars 2015 par Marc Girard

La première mouture de cette présentation remonte au 07/06/2009. J’ai cru utile de l’actualiser.



Vacciner les femmes enceintes contre la coqueluche

samedi 14 mars 2015 par Marc Girard

Très récemment, un proche - non professionnel de santé - m’a interrogé sur la proposition (extrêmement pressante, apparemment) de vaccination contre la coqueluche qui était faite à son épouse, actuellement enceinte.

Dans les conditions de disponibilité qui étaient les miennes à ce moment, j’ai répondu de façon succincte. Mais eu égard au reproche qui m’est parfois fait d’écrire de façon trop longue, trop technique et trop approfondie, j’en suis venu à me dire que dans sa simplicité assumée, le type de réponse qui va suivre peut intéresser ceux qui sont ainsi harcelés dans leur vie par une offre inépuisable de médicalisation.

Par rapport à ma réponse initiale, j’ai essentiellement intégré quelques notes et références.


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 123521

Suivre la vie du site fr    ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.26 + AHUNTSIC

Creative Commons License

16 visiteurs en ce moment