Site Web du Dr Marc GIRARD

Site Web du Dr Marc GIRARD

Une réflexion déjà ancienne sur la médicalisation, et sur tout ce que dissimule cette aliénation : la vie, la sexualité, la mort...

Articles les plus récents


Articles les plus récents


Les limites des revues Cochrane

dimanche 23 novembre 2014 par Marc Girard

Dans le forum suivant une très soigneuse revue du Docteurdu16 consacrée au nouvel avis du Haut Comité de Santé publique en matière de vaccination contre la grippe, une intervenante (CMT) évoque à juste titre les limites des revues Cochrane.

Un autre intervenant (NP) croit bon d’évoquer ironiquement [2] une obsession "complotiste" chez ceux qui entretiennent quelques doutes quant à la crédibilité des administrations sanitaires en matière de vaccinations.

Le texte ci-dessous reprend les deux posts que j’ai publiés sur ce forum.



Le féminisme au chevet du « blaireau de base »

dimanche 23 novembre 2014 par Marc Girard

Tombée avec un peu de retard sur la mise en ligne de l’interview finalement non publiée qu’elle avait néanmoins sollicitée pour la revue Nexus, la journaliste qui l’a mise au rebut s’est émue que je n’aie pas pris la précaution préalable de « [venir lui] en parler directement » : ce qui lui pose problème, apparemment, ce n’est pas sa position censure, c’est qu’elle soit connue [5]. Dans ma réponse, je lui demande de quoi j’étais, moi, supposé lui parler, en insinuant que quitte à reprendre contact, il eût été peut-être plus judicieux que ce soit elle qui prenne l’initiative avant la publication de son article, selon une déontologie journalistique qui, à mon humble avis, devrait systématiquement s’imposer [6] ; qu’en tout état de cause, je n’étais demandeur de rien, que je ne contestais en rien ses choix éditoriaux même radicaux, mais que c’était bien mon droit de récupérer une interview dont elle avait été la demandeuse avant qu’elle ne décide, sans m’en avertir le moins du monde, de la jeter au rancart.

On relèvera de prime abord comme prodigieusement incongru qu’alors que je m’étais même pas abaissé à lui demander la moindre explication sur son revirement, ce soit elle qui me demande de justifier de n’avoir pas laissé au fond de sa poubelle une intervention que, comme d’habitude, j’avais soigneusement préparée et qui valait bien, à ce titre, d’être portée à la connaissance d’au moins mes lecteurs.

Selon l’éthique constante du présent site, c’est bien par sa portée générale que la conclusion de notre échange me paraît mériter d’être mise à la disposition du public – assortie du commentaire qui suivra.

Les réactions de mes lecteurs après mise en ligne du 22/11/14 m’ont conduit à ajouter un post-scriptum.



Génie scientifique et conscience politique : à propos de Grothendieck

mercredi 19 novembre 2014 par Marc Girard

La presse (13/11/14) vient de rapporter la mort d’Alexander Grothendieck, présenté selon le star system de l’époque comme "le plus grand" génie mathématique du 20e siècle.

Je n’ai évidemment aucune autorité pour évaluer l’apport mathématique de Grothendieck, unanimement tenu pour considérable par ses pairs. Mais ayant rédigé, à l’usage de mes enfants, mes Mémoires voici presque dix ans (donc bien avant tout ce tapage médiatique), j’avais bizarrement éprouvé le besoin d’évoquer ma seule et fugitive rencontre avec lui (à la faculté des sciences de Rennes), que je date de la fin 1971 (ou, peut-être, du début de l’année suivante).

Cela pour prendre quelque distance avec le totalitarisme élogieux des médias à l’endroit des gens qui ont effectivement transcendé la norme dans un domaine donné [8].

On trouvera ci-après cet extrait de mes Mémoires (les notes sont contemporaines de la présente mise en ligne, donc postérieures au décès de Grothendieck).



Vaccins et vaccinations : ce qu’il vaudrait mieux savoir

samedi 15 novembre 2014 par Marc Girard

Au sortir de mon récent exposé à Tenon, une auditrice responsable d’un site consacré aux problèmes de santé m’a demandé s’il me serait possible de rédiger un article plus simple, à la portée du "grand public".

Au lieu de me vexer, j’ai écrit le document qui suit - dont j’espère qu’il sera utile au plus grand nombre.



La médecine est-elle violente envers les femmes ?

lundi 3 novembre 2014 par Marc Girard

Au mois de juillet 2014, j’avais été contacté par une journaliste de la revue Nexus sur "le bien-être des patientes en gynécologie-obstétrique". J’avais conditionné ma participation à l’enquête au fait que mon interview se ferait exclusivement par écrit et qu’aucune retouche ne serait apportée à mon propos, après évidemment m’être engagé à respecter le volume qui me serait fixé en nombre de caractères (soit 4500 signes).

Si j’ai tenu scrupuleusement mes engagements, le résultat qui vient d’être publié n’a qu’un lointain rapport avec l’interview sur laquelle la journaliste et moi nous étions entendus : disons même qu’il n’a rien à voir.

Je crois donc utile de communiquer à mes visiteurs le texte original et intégral de cette interview apparemment impubliable quoique dûment sollicitée...



Y a-t-il des raisons objectives de se méfier des vaccins ?

dimanche 12 octobre 2014 par Marc Girard

Le samedi 11/10/14, j’étais invité à l’hôpital Tenon, pour les 32èmes Rencontres de médecines alternatives et complémentaires. Le thème qui m’avait été fixé par les organisateurs était le suivant : "Y a-t-il des raisons objectives de se méfier des vaccins ?".

On trouvera ci-après le texte de ma communication, dont les deux mots-clés sont "objectif" et "méfiance" [10].

Dans la mesure où, par discrétion, je fais l’usage le plus modéré possible des listes de diffusion, je remercie par avance les lecteurs intéressés de s’impliquer personnellement dans la dissémination de ce texte, qui concrétise un effort didactique tout particulier pour expliquer au public (spécialisé ou profane) les principaux problèmes en jeu avec LES vaccins (et, par conséquent, les pièges d’une propagande qui abrite ses dangereuses tromperies derrière le mythe de "la" vaccination).

Table des matières

  1. Introduction
  2. Principaux obstacles à l’appréhension du problème
    • Vaccination ou vaccins
    • L’illusion réductionniste
    • Dérive vers le préventif
  3. Raisons "objectives" de "se méfier"
    • Insuffisances du développement
    • Procédure d’enregistrement
    • Après commercialisation
  4. Aluminium vaccinal
  5. Conclusion


Prochaines interventions publiques

dimanche 5 octobre 2014 par Marc Girard

Diverses interventions publiques sont actuellement programmées dans les semaines et les mois qui suivent.

  • Nous nous retrouverons le samedi 11/10/14 à l’hôpital Tenon (Amphithéâtre Antoine Béclère, 4 rue de la Chine, 75020 Paris), pour les 32èmes Rencontres de médecines alternatives et complémentaires. De 9h55 à 10h30, j’y traiterai le thème suivant, qui m’a été fixé par les organisateurs : "Y a-t-il des raisons objectives de se méfier des vaccins ?".

Un programme de ces Journées est donné en PJ.

Les détails pratiques seront donnés au fur et à mesure.



Avis du HCSP sur les obligations vaccinales - I. L’heure du coup de force tant redouté ?

jeudi 2 octobre 2014 par Marc Girard

Lorsque, en 2007, l’obligation de vaccination contre le BCG a été levée dans notre pays, je me rappelle m’être ironiquement opposé au triomphalisme naïf de certains anti-vaccinaux en leur faisant remarquer que cette mesure, visant un médicament à trois francs six sous qui n’intéressait plus personne, avait tout du piège à cons. Surgie moins de deux ans après, la formidable escroquerie de la « pandémie » porcine – d’une tout autre ampleur financière… – allait achever la démonstration par l’exemple, et illustrer jusqu’à la caricature, une fois encore, la sidération [15] des pseudo-vainqueurs de la veille : « une fois encore » parce que rien ne distinguait cette nouvelle offensive des lobbies pharmaceutiques de celle qui avait précédé, quelque vingt ans auparavant, à propos de la vaccination contre l’hépatite B laquelle, malgré sa redoutable originalité [16], avait laissé sans réaction mémorable les associations anti-vaccinalistes qui n’avaient aperçu cette campagne que « comme un combat, parmi d’autres, sans spécificité particulière » [17].

Dans la même ligne de suspicion à l’endroit des pièges à cons tendus par une administration sanitaire à la solde des lobbies, l’objet du présent article est de montrer – à rebours d’une médiatisation récente célébrant une prétendue « remise en cause des obligations vaccinales » –, que le dernier rapport du Haut Conseil de la Santé Publique (HCSP) sur le sujet s’inscrit, au contraire, dans une redoutable stratégie décryptée depuis longtemps et qui consiste, sous couvert de quelques concessions anodines (telles que la levée de l’obligation concernant le BCG) à renforcer les obligations vaccinales les plus folles. Le corps du texte qui suit sera essentiellement concerné par cet avis du HCSP, les notes renvoyant à des questions plus diverses, quoique connexes, permettant de replonger le scandale de cet Avis aussi scientifiquement débile que politiquement ignoble dans le contexte d’une décomposition morale, sociale et cognitive [18].

Table des matières

  1. Un singulier passif
    • La "particularité" des obligations vaccinales
    • Vaccinations obligatoires/ vaccinations recommandées
    • Un dispositif de vaccination "illisible, complexe et inégalitaire"
    • Une indisponibilité organisée des vaccins obligatoires
    • Régime indemnitaire
    • Conclusion sur le passif
  2. Le degré zéro de la crédibilité scientifique
    • Épidémiologie
    • Bénéfices des vaccinations
    • Risques des vaccins
  3. Propagande
    • Éthique et crédibilité de l’information diffusée
    • Une étrange coïncidence en forme "d’action d’environnement"
    • Une complète dénaturation des enjeux
  4. Conclusion provisoire


L’Ordre des médecins, dernier rempart de l’éthique

mercredi 1er octobre 2014 par Marc Girard

L’intérêt de viser des positions de Vérité [20], c’est qu’elles sont peu vulnérables à l’obsolescence : le Vrai est insensible aux modes...

En 2011, j’avais informé mes visiteurs d’une plainte que j’avais adressée à nos instances ordinales à l’endroit de Pierre Bégué, membre de l’Académie de médecine et ancien président du Comité Technique des Vaccinations (CTV), au motif que dans une déposition sous serment devant la Représentation nationale, ce dernier m’avait froidement accusé "d’usurper" (c’étaient ses propres termes) le titre - ô combien glorieux, surtout à mes yeux... - de Professeur.

La suite est rapidement résumée ci-après. C’est juste pour prendre date que j’y reviens aujourd’hui - car on parle beaucoup du CTV actuellement : un petit bilan éthique de temps en temps, ça ne peut pas faire de mal...



Gardasil et questions de tolérance

lundi 29 septembre 2014 par Marc Girard

L’excellent Docteurdu16 a ouvert ses colonnes à notre consoeur Claudina Michal-Teitelbaum, pour une présentation du colloque qui s’est tenu à Paris le 23 juin 2014, et qui était consacré à Gardasil.

Dans le texte qui suit (et qui a été également posté sur le forum suivant l’article de CMT), je me contente de réagir rapidement à l’idée que les participants à ce colloque auraient délibérément choisi de ne pas s’appesantir sur les effets indésirables : ce, parce que cette question leur apparaissait de nature à déclencher des "réactions passionnelles", qui eussent été préjudiciables à un "débat scientifique argumenté" [22].


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 43787

Suivre la vie du site fr    ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.26 + AHUNTSIC

Creative Commons License

5 visiteurs en ce moment