Site Web du Dr Marc GIRARD

Site Web du Dr Marc GIRARD

Une réflexion déjà ancienne sur la médicalisation, et sur tout ce que dissimule cette aliénation : la vie, la sexualité, la mort...

Articles les plus récents


Articles les plus récents


Les "droits de l’homme" : un idéal à géométrie variable.

lundi 4 juillet 2011 par Marc Girard

Aux USA, on trouve des avocats très riches qui doivent leur fortune à une implacable défense des victimes [5] : comme illustré par l’actualité, ils n’ont peur de personne et ne craignent pas de tancer sans ménagement les magistrats.

La situation est bien différente ici. Marqué par notre héritage romain, par une nostalgie monarchique [6] et par une fascination moderne pour les pires séries américaines, notre imaginaire juridique produit les défenseurs de "droits de l’homme" que nous méritons : hystériquement médiatisés et souvent pas mal fortunés eux aussi, ils sont comme par hasard presque toujours aux côtés des puissants dans les litiges impliquant des faibles - parfois prêts à tous les coups de salaud ou ne craignant même pas d’exploiter les responsabilités éminentes où les a conduits leur réputation pour faire amnistier les plus fortunés de leurs clients... Relativement au(x) victime(s), ils ont une propension pour les histoires - type Outreau - où le risque est minime de se heurter aux Grands qu’ils fréquentent si assidûment par ailleurs.

Encore récemment, on les a vus dressés sur leurs ergots vernis en l’honneur de "la présomption d’innocence" entendue dans une conception extrêmement sélective : que ne les avait-on vus faire preuve de la même énergie superbe pour défendre l’assassin présumé de la petite Laetitia - unanimement médiatisé comme coupable alors qu’il n’a encore jamais reconnu la moindre culpabilité et qui, faute de pouvoir se payer des steaks-salade à 250 dollars pièce, s’est retrouvé contraint de mettre en scène une tentative de suicide pour protester contre la qualité de la nourriture faisant l’ordinaire du détenu moyen, fût-il présumé innocent... Dans une affaire opposant pour l’instant deux paroles - dont celle de leur "ami" -, on les retrouve tout réjouis de voir entamée la crédibilité de l’adversaire la plus misérable, sans jamais s’être déclarés heurtés des sommes extravagantes mises en oeuvre pour aboutir à ce résultat - et alors même qu’il n’est nul besoin d’investigations privées onéreuses pour entretenir les plus grands doutes quant à la crédibilité morale réciproque du mis en examen [7].

Dans le procès en appel sur l’hormone de croissance, il y avait aussi une belle brochette d’avocats tout dévoués aux "droits de l’homme" - mais comme par hasard tous du côté des prévenus [8]. Ces éminents juristes ayant annoncé leur intention d’exploiter à mon encontre, comme en première instance, mon exclusion de la liste des experts judiciaires, le président (à contre-coeur, il faut le dire) finit accéder à ma demande (soutenue par un - un seul... - avocats de victimes) que la Cour entende mes explications sur cette situation : contradictoire oblige...

Le texte qui suit a été reconstitué de mémoire, mais à partir de mes notes : il est très proche de ce qui s’est dit effectivement. A la couleur de ceux qu’elle visait, j’ai su que ma présentation avait atteint sa cible...



Actualité éditoriale... et politique.

vendredi 24 juin 2011 par Marc Girard

Médicaments dangereux - A qui la faute ? - Malgré tous mes efforts, nombre d’internautes continuent de me signaler des difficultés de livraison, sur Amazon en particulier.

Quelque agaçantes que soient ces difficultés de lancement, je fais confiance à mes lecteurs pour patienter et comprendre que cet ouvrage ne prend pas le chemin de devenir rapidement obsolète. Ainsi des mesures "révolutionnaires" annoncées le 22/06/11 par le Ministre de la Santé, et qui viseraient notamment à réduire le poids de la visite médicale : en page 109 de mon ouvrage , les citoyens pourront apprendre que cette mesure va exactement dans le sens voulu par les fabricants, lesquels ont compris depuis belle lurette qu’il existait des moyens bien plus économiques et efficaces pour assurer la promotion de leurs produits : l’intervention du gouvernement va donc faciliter leur désengagement programmé de la visite médicale, notamment en réduisant - au détriment de la solidarité nationale, évidemment - le coût des licenciements qu’ils avaient déjà commencé de faire.... Merci Xavier ! Merci Gérard !...

Pour en revenir aux problèmes logistiques de livraison, je comprends - image sinistre du monde qui nous attend et dans lequel nous sommes déjà entrés - que réduite à son strict minimum, l’équipe du site Amazon n’a aucun moyen effectif de rectifier les erreurs ou insuffisances de son logiciel... Qui plus est (et c’est une bonne nouvelle, cette fois), il semble que le premier tirage de mon livre ait été rapidement épuisé, de telle sorte qu’il est resté indisponible durant quelques jours chez l’éditeur.

Je rappelle aussi aux personnes concernées que ce livre peut être commandé sur le site de la FNAC, ou sur le site de l’éditeur. Encore plus simplement : directement dans n’importe quelle bonne librairie, sachant qu’avec un ouvrage aussi récemment paru (fin mai), les délais d’enregistrement dans les bases de données professionnelles peuvent expliquer que le libraire indique une date de livraison plus tardive que celle observé en pratique.

Les contes de Grimm - Lecture psychanalytique - Resté manquant durant quelques semaines et ayant fait l’objet d’un retirage, ce livre est de nouveau disponible au prix habituel de 20 €. Je remercie mes lecteurs de leur compréhension et de leur patience.



"Epidémie" de rougeole : on fait quoi ?

mardi 7 juin 2011 par Marc Girard

Les "lanceurs d’alerte" à la solde n’étant jamais candidats au chômage, nous voici depuis peu avec une alerte "rougeole" après être passés tout à côté d’une alerte "grippe aviaire" grâce à nos voisins Hollandais - ou à leurs poules [10] (Le Figaro, 12/05/11).

Plusieurs internautes m’ont demandé mon avis sur cette nouvelle alerte "rougeole". Il est très simple.



Innovation en cancérologie : l’escroquerie pharmaceutique à l’oeuvre

Exposé du Dr Girard dans le cadre d’un séminaire consacré à "la médecine du futur"
vendredi 27 mai 2011 par Marc Girard

Le 28 mai 2011, se tiendra à St Denis un séminaire Quelles ruptures pour imaginer la médecine du futur ?, organisé par l’unité d’oncologie pédiatrique et d’adultes jeunes de l’hôpital Raymond Poincaré (Garches), en collaboration avec le LAPPS (Laboratoire Parisien de Psychologie Sociale : EA4386) de l’université Paris 8.

J’y ferai un exposé consacré à "l’innovation pharmaceutique".

Le programme de ce séminaire (entrée libre) est donné en pièce jointe.



"La santé et le corps humain sont devenus de simples marchandises"

Une interview du Dr Girard par Enviro2B
mercredi 25 mai 2011 par Marc Girard

A l’occasion de la sortie de mon dernier livre, la revue Enviro2B m’a demandé une interview.

Cet entretien est désormais en ligne sur le site de la revue.



Une conférence du Dr Girard

Salon Naturally, Paris, 20/05/11 à 20h00
vendredi 20 mai 2011 par Marc Girard

Poursuivant sa réflexion sur la médicalisation et la marchandisation du corps, le Dr Marc Girard reviendra sur l’indécente médiatisation de l’affaire Médiator : escroquerie dans l’escroquerie, qui vise à exploiter un micro-scandale (toutes choses égales par ailleurs) en vue de faire accroire aux citoyens qu’on a entendu leur inquiétude sur la crédibilité du système, quand il est facilement documentable que rien ne change – et même que tout s’aggrave. En se fondant chaque fois sur des exemples tirés de l’expérience ou de l’actualité, il s’attachera à clarifier ce que les diverses commissions d’enquête s’appliquent au contraire à dissimuler, notamment en ce qui concerne les principaux acteurs du monde sanitaire et leurs responsabilités respectives dans l’actuel désastre : médecins, experts, journalistes, fabricants…

La conférence aura lieu le vendredi 20/05/11, à 20h00, dans le cadre du salon Naturally, qui se tiendra du 20 au 23 mai 2011 au Parc des expositions de la Porte de Versailles (Hall 5:2), à Paris.

Après la conférence, le Dr Girard dédicacera son nouveau livre – Médicaments dangereux : à qui la faute ? – dont ce sera la première présentation publique.



Médicaments dangereux : les bonnes feuilles

samedi 14 mai 2011 par Marc Girard

On trouvera ci-après quelques extraits choisis de mon livre à paraître le 19 mai 2011 [12].



Médicaments dangereux : une interview québecoise

Cent Papiers, plateforme québecoise de journalisme citoyen
jeudi 12 mai 2011 par Marc Girard

A l’initiative du Prof. Biron (Univ. Montréal), la revue citoyenne québecoise Cent Papiers a publié une interview sur mon prochain livre à paraître.



Hormone de croissance : autopsie d’un désastre judiciaire (2/2)

II - "L’exception française"
dimanche 8 mai 2011 par Marc Girard

Dans l’affaire hormone de croissance, ce qu’on a appelé "l’exception française", c’est le constat qu’à elle seule, la France cumule bien davantage de victimes (atteintes d’une maladie de Creutzfeldt-Jakob) que tout le reste du monde (dont les principaux pays ayant eux aussi utilisé une hormone d’origine extractive : USA, Royaume-Uni, Australie, Japon [15]...)

Pour comprendre ce paradoxe, il suffit de se tourner vers ce que, tel une boussole qui indiquerait toujours le Sud, le Pôle santé a le plus systématiquement négligé [16] : la législation et la réglementation pharmaceutiques.



Hormone de croissance : autopsie d’un désastre judiciaire (1/2)

I - L’incompétence à l’oeuvre
jeudi 5 mai 2011 par Marc Girard
La scène se passe au téléphone, dans le courant de l’année 2004. Chargé par le juge d’instruction d’une expertise visant à expliquer les causes de « l’exception française » – pourquoi, toutes choses égales par ailleurs, l’hormone de croissance a-t-elle fait bien plus de victimes en France que dans les autres (...)

Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 538020

Suivre la vie du site fr    ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.26 + AHUNTSIC

Creative Commons License

40 visiteurs en ce moment